LES JEUNES REPORTERS POUR L'ENVIRONNEMENT

Le programme Jeunes Reporters pour l’Environnement est en année-pilote en Suisse pour cette année scolaire 2020-2021.

¤ Plateforme de ressources
¤ Calendrier (en cours de réalisation)
¤ Carte des classes participantes (en cours de réalisation)
¤ Suivez-nous sur les réseaux sociaux (en cours de réalisation)

Les Jeunes Reporters pour l’Environnement, c’est quoi?

Le programme Jeunes Reporters pour l’Environnement est un concours international annuel qui donne les moyens aux jeunes de faire entendre leur voix et de sensibiliser à des problématiques locales de développement durable tout en permettant d’y apporter de possibles solutions. Il engage les élèves dans une démarche positive, basée sur le journalisme de solutions.

Créé en 1992, ce programme est reconnu par l’UNESCO et par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE). Il est développé dans 45 pays à travers le monde, avec près de 5’000 écoles participantes, 13’000 enseignant.e.s et 360’000 élèves.

Au sein des classes, les élèves, de manière individuelle ou par groupes de 2 ou 3 maximum, réalisent des reportages journalistiques sous forme d’articles de presse ou de photographies qui sont soumis au concours national, grâce auquel les gagnant.e.s bénéficient d’une visibilité et d’une reconnaissance internationale.

Quels sont les objectifs du programme en Suisse?

Permettre aux élèves de développer des compétences journalistiques, et de se prémunir contre les fake news et la désinformation en leur donnant accès aux outils nécessaires au développement d’un jugement critique.

Participer à l’éducation à la citoyenneté mondiale, en valorisant le pouvoir d’expression des élèves et en les rendant acteurs de la société en menant une recherche sur les liens existants entre défis locaux et globaux.

Permettre aux élèves d’acquérir des connaissances mais aussi de développer des compétences personnelles dont celles dites du 21ème siècle (communication, pensée critique, leadership…) en vue des objectifs de l’Education au Développement Durable.

Contribuer à la maîtrise du langage de l’écrit et de l’image, en apprenant à communiquer sur des problématiques de développement durable tangibles. 

L’éducation aux médias et à l’information

L’éducation aux médias et à l’information se rapporte à toute démarche visant à permettre à l’élève de connaitre, de lire, de comprendre et d’apprécier les représentations et les messages issus de différents types de médias auxquels il est quotidiennement confronté, de s’y orienter et d’utiliser de manière pertinente, critique et réfléchie ces grands supports de diffusion et les contenus qu’ils véhiculent.

L’éducation au développement durable

D’après l’UNESCO, l’EDD donne aux apprenants les moyens de prendre des décisions en connaissance de cause et d’entreprendre des actions responsables en vue de l’intégrité environnementale, de la viabilité économique et d’une société juste pour les générations présentes et à venir, et ce dans le respect de la diversité culturelle.

L’éducation à la citoyenneté mondiale

L’éducation à la citoyenneté mondiale met à disposition les moyens d’assumer un rôle actif tant au niveau local que mondial dans la construction de sociétés plus pacifiques, tolérantes, inclusives et sûres.

Comment ça marche?

  • Accompagnés par leurs enseignant.e.s de français, les élèves de classes du Secondaire I (12-15 ans) et du Secondaire II (15-18 ans) participent au concours de manière individuelle ou par groupes de 2 ou 3.

La discipline du français est la porte d’entrée la plus évidente pour ce programme. En effet, celui-ci peut participer à la réalisation des objectifs d’enseignement du Plan d’Etudes Romand suivants:

acquérir une méthode autonome de recherche, de traitement de l’information et d’utilisation des sources.

rédiger des textes variés à l’intention de destinataires ciblés en s’adaptant à la situation et à l’interlocuteur.

analyser de manière critique images et publicités.

développer les capacités nécessaires à l’esprit critique et à la créativité.

se situer face au monde en tant qu’individu et citoyen.

Selon les plans d’études, des collaborations peuvent aussi être faites entre l’enseignement de français et ceux de l’anglais, des arts visuels, de la géographie ou encore des sciences.

  •  Deux catégories de participation sont ouvertes au concours national: l’article de presse et la photographie.

L’article de presse

  • Ouvert à 2 catégories d’âge:

12-14 ans & 15-18 ans

  • ◊ 1’000 mots maximum
  • Titre de 140 caractères maximum
  • 1 à 3 illustrations avec une légende de 20 mots chacune maximum
SiteJMP_YRE_3

La photographie

  • Ouvert à 1 catégorie d’âge:

12-18 ans

Ouvert à 3 catégories de soumission:

La photographie de campagne environnementale: mise en scène et contrôle de tous ses aspects ainsi que de la pose du sujet par le photographe.

      •  Une seule photographie
      • Titre de 140 caractères maximum
      • Aucune légende
      • Description de 100 mots maximum pour introduire le lien avec le développement durable et/ou une solution au problème

 

La photographie de reportage: ni posée, ni mise en scène, elle capture un moment ou un événement de manière narrative.

      • Une seule photographie
      • Description de 100 mots maximum pour introduire le lien avec le développement durable et/ou une solution au problème
      • Légende de 20 mots maximum

 

La photostory: ni posée, ni mise en scène, elle capture un moment ou un événement de manière narrative.

      • Une série de 3 à 5 photographies
      •  Description de 50 mots maximum pour introduire le lien avec le développement durable et/ou une solution au problème
      • Légende de 20 mots maximum en dessous de chaque photo

1. Identifier une problématique de développement durable locale à lier à une problématique plus globale.

 

2. Mener une enquête en identifiant les individus ou les groupes clés et découvrir leurs perspectives sur le problème ainsi que leurs approches pour le résoudre; identifier une solution possible grâce aux connaissances et aux opinions des experts et parties prenantes et évaluer l’efficacité de la solution, en donnant des raisons pour et contre.

 

3. Préparer le reportage: mettre en page l’article, prendre la photo, réaliser la vidéo.

 

4. Diffuser son projet auprès d’un public choisi afin de sensibiliser le maximum de personnes et ce via au moins 3 moyens de diffusion (journal, magazine, radio, télévision, médias sociaux, exposition, film, événements locaux, etc…).

    • ◊ Les reportages journalistiques doivent avoir un lien avec les Objectifs de Développement Durable pour l’horizon 2030. D’ailleurs, 3 thèmes prioritaires ont été choisis par l’équipe internationale: pollution, changement climatique et biodiversité.

 

    • ◊ Un lauréat par tranche d’âge pour les articles de presse, et un lauréat par catégorie de photographie sont désignés au niveau national pour soumettre leurs projets en anglais au concours international annuel. Chaque participant au concours national reçoit un diplôme.

 

 

  • ◊ Retrouvez ici:

¤ Les conditions de participation et le règlement du concours au niveau national (en cours de réalisation)
¤ Les conditions de participation et le règlement du concours au niveau international (en cours de réalisation)
¤ Les critères de soumission au niveau national et international (en cours de réalisation)
¤ Les critères du jury national et international (en cours de réalisation)

Si vous êtes enseignant.e au Secondaire I ou au Secondaire II que vous êtes intéressés à participer au concours pour l’année 2021 – 2022, contactez-nous!