LES JEUNES REPORTERS POUR L'ENVIRONNEMENT A L'INTERNATIONAL

Le programme Jeunes Reporters pour l’Environnement est en année pilote pour l’année scolaire 2020-2021 en Suisse.
Quelques classes du Secondaire I et II participeront à cette année-pilote.
Les catégories de participation ouvertes au concours national pour cette année-pilote sont l’article de presse et la photographie.

Le programme Jeunes Reporters pour l’Environnement est un réseau international de jeunes qui enquêtent sur des problèmes environnementaux proches d’eux tout en intégrant un ou plusieurs liens à l’échelle globale. Ces enquêtes sont diffusées au grand public par la mise en place de concours nationaux et d’un concours international. Le programme est développé dans 45 pays à travers le monde, avec près de 5’000 écoles participantes, 13’000 enseignants et 360’000 élèves participants.

Quels sont les objectifs du programme?

Donner les moyens aux jeunes d’informer, de sensibiliser et d’inciter les changements de comportements.

Contribuer au développement de compétences telles que initiative individuelle, travail d’équipe, communication, esprit critique et leadership.

Encourager le journalisme de solutions* (ou le journalisme constructif) en défiant le paysage médiatique négatif dominant.

*Le journalisme de solutions consiste à informer et à alerter tout en apportant des pistes ou des solutions en réponse aux défis soulevés.

Comment ça marche?

 

  • Dans chaque pays participant, un concours national annuel est ouvert aux jeunes de 11 à 25 ans, qui peuvent participer individuellement ou en groupe, à travers le milieu scolaire ou de manière libre. Les représentants nationaux définissent avec plus de précisions ces modalités à leurs niveaux.

 

  •  Les gagnants nationaux soumettent leurs projets en anglais au concours international annuel. Le jury international, composé d’experts du journalisme environnemental et de l’Education au Développement Durable, évalue les projets selon 4 critères d’évaluation: composition, originalité, objectivité, informativité. Mais aussi selon leurs liens aux ODD, notamment sous les thèmes: changement climatique, perte de biodiversité et pollution.

 

 

  • Retrouvez les termes et les conditions de participation au concours international ici.
SiteJMP_YRE_Stats

Quelles sont les catégories de participation?

L’article de presse

  • Ouvert à 3 catégories d’âge:

11-14 ans & 15-18 ans & 19-25 ans

  • ◊ 1’000 mots maximum
  • Titre de 140 caractères maximum
  • 3 illustrations maximum avec une légende de 20 mots chacune maximum
SiteJMP_YRE_3

La photographie

  • Ouvert à 1 catégorie d’âge:

11-25 ans

Ouvert à 3 catégories de soumission:

La photographie expérimentale/de campagne: mise en scène et contrôle de tous ses aspects ainsi que la pose du sujet par le photographe.

      •  Une seule photographie
      • Titre de 140 caractères maximum
      • Aucune légende

 

La photographie documentaire/de reportage: ni posée, ni mise en scène, elle capture un moment ou un événement de manière narrative.

      • Une seule photographie
      • Description de 100 mots maximum pour introduire le lien avec le développement durable et/ou une solution au problème
      • Légende de 20 mots maximum

 

La photostory: ni posée, ni mise en scène, elle capture un moment ou un événement de manière narrative.

      • Une série de 3 à 5 photographies
      •  Description de 50 mots maximum pour introduire le lien avec le développement durable et/ou une solution au problème
      • Légende de 20 mots maximum en dessous de chaque photo

La vidéo

      • Ouvert à 3 catégories d’âge:

11-14 ans & 15-18 ans & 19-25 ans

      • 3 minutes maximum

 

Ouvert à 2 catégories de soumission:

Le reportage vidéo: basé sur l’observation directe à travers la recherche et la documentation.

La campagne vidéo: vise un produit et/ou une entreprise avec  un certain style de vie ou certaines valeurs.

Quelle que soit la catégorie choisie, le participant peut s’appuyer sur une méthodologie en 4 étapes:

1. Identifier une problématique de développement durable locale à lier à une problématique plus globale.

2. Mener une enquête en identifiant les individus ou les groupes clés et découvrir leurs perspectives sur le problème ainsi que leurs approches pour le résoudre; identifier une solution possible grâce aux connaissances et aux opinions des experts et parties prenantes et évaluer l’efficacité de la solution, en donnant des raisons pour et contre.

3. Préparer le reportage: mettre en page l’article, prendre la photo, réaliser la vidéo.

4. Diffuser son projet auprès d’un public choisi afin de sensibiliser le maximum de personnes et ce via au moins 3 moyens de diffusion (journal, magazine, radio, télévision, médias sociaux, exposition, film, événements locaux, etc…).

Pour plus d’informations sur ce programme international, visitez le site Young Reporters for the Environment Global